Jappements lors du jeu: que faire?

Si vous avez lu notre article sur le jeu, vous savez déjà que le fait d’aboyer en s’amusant n’est pas du tout un mauvais comportement. Cela dit, le bruit peut tout de même devenir désagréable pour les gens autour du chien qui joue, sans compter le voisinage. Alors comment diminuer les jappements pendant le jeu ?

Est-ce vraiment du jeu?

Si vous avez le moindre doute à propos de la raison derrière les aboiements de votre chien, vous devriez d’abord confirmer la motivation derrière ce comportement, puisqu’elle peut être multiple.

Bien que le symptôme soit le même, la solution aux différentes raisons d’aboyer va être différente selon la motivation derrière le comportement.

À lire: pourquoi mon chien jappe-t-il?

Comment progressivement réduire les jappements pendant le jeu

Avoir un objectif réaliste

Si votre chien est une race très vocale, tel qu’un Husky ou un Beagle, il faut comprendre que sa génétique joue immensément contre vous. Il est alors important de ne pas se frustrer si on ne voit qu’une réduction et non une disparition des aboiements.

Votre meilleur outil dans ces cas sera la gestion: éviter le jeu aux moments ou aux endroits où le bruit risque de trop déranger. Vous pouvez compenser cette baisse d’activité sociale par une augmentation de stimulation mentale.

Deux points importants, peu importe la méthode utilisée:

1 – La constance est obligatoire. Vous ne pouvez malheureusement pas travailler sur ce problème « de temps en temps ». Il faut être attentif en tout temps, et ce jusqu’à ce que le problème soit réglé ou sous contrôle, ce qui demande beaucoup d’énergie.

2 – Se fâcher envers le chien ne vous aidera pas. Votre chien aboie par plaisir. De vous fâcher envers lui ne changera pas sa motivation. Pire encore, si vous criez ou bousculez votre chien lorsqu’il aboie, il pourrait commencer à associer ces événements déplaisants aux autres chiens, ce qui mène à un problème beaucoup plus grave : la peur des congénères.

Solution 1 aux jappements : Le retrait du jeu

Le meilleur moyen de changer cette habitude est de faire comprendre à votre chien que les jappements lors du jeu lui font perdre ses amis.

Pour y arriver efficacement, il vous faudra un environnement contrôlé, avec un chien d’ami ou de famille qui a beaucoup de patience.

C’est simple: laissez votre chien entrer dans la pièce pour jouer, récompensez abondamment de récompenses et de félicitations votre chien lorsqu’il joue sans japper, et retirez-le calmement de la pièce lorsqu’il commence à aboyer.

  • Aboyer veut dire qu’il perd son ami pour environ une minute.
  • Faire littéralement n’importe quoi d’autre veut dire qu’il garde son ami et se fait payer.

N’oubliez pas: les chiens ne sont vraiment pas bons pour généraliser. Lorsque votre chien ne jappe presque plus dans ce contexte contrôlé, allez pratiquer dans un autre environnement et, surtout, attendez-vous à ce que ce soit plus difficile pour lui de se contrôler dans ce nouvel endroit!

Il va sans dire que cette solution est très difficile, voire impossible, à appliquer dans un grand parc ouvert où votre chien peut facilement éviter de se faire retirer du jeu en s’enfuyant de vous. Un truc peut être de mettre le chien en longe pendant qu’il joue de manière à pouvoir le récupérer lorsqu’il commence à aboyer. Cependant, le risque de blessures est trop élevé pour faire ça dans un parc à chien rempli.

Solution 2 aux jappements : Le rappel

La deuxième meilleure option est d’utiliser un rappel solide pour contrôler les comportements du chien. En rappelant votre chien au moment idéal à répétition (beaucoup de répétition), vous pourrez contrôler ses jappements pendant le jeu.

L’idée est simple: dès que le chien commence à aboyer, on le rappelle à nous. C’est encore mieux si vous pouvez prévoir qu’il va bientôt commencer et le rappeler avant même le premier bruit! Lorsqu’il est revenu, payez-le de deux manières: une récompense alléchante et le droit de retourner jouer.

En retournant jouer, il est presque garanti que votre chien aura à nouveau envie d’aboyer. Rappelez-le encore, même si ça ne fait que quelques secondes qu’il est parti. Zéro tolérance!

Au fil du temps, votre chien se contrôlera un peu plus par lui-même. Il reviendra parfois vous voir sans même que vous l’ayez demandé.

Mon chien ne revient pas lorsqu’il joue, que faire?

Avoir un rappel qui fonctionne à tout coup pendant que le chien est en plein jeu demande beaucoup d’entraînement pour la majorité des chiens. Pour certains, surtout ceux qui adorent jouer et qui ne sont pas très motivés par la nourriture, il vous faudra l’aide d’un professionnel afin d’atteindre ce niveau.

Voici des conseils et une progression à suivre pour améliorer la constance de votre rappel:

Payez tout le temps: lorsque vous appelez votre chien avec une commande précise (et non son nom), payez-le à chaque fois. Vous voulez que votre chien soit motivé? Motivez-le! Le rappel est un comportement demandant. À quoi aurait l’air votre intérêt à travailler si vous n’étiez payé qu’une seule journée par semaine?

Payez bien: votre rappel sera beaucoup plus puissant s’il est payé avec de la nourriture de très haute valeur ou un jouet adoré. Pensez également à utiliser une récompense que votre chien ne reçoit pas très souvent.

Pratiquez beaucoup: un bon rappel, ça vient avec beaucoup de travail. N’essayez pas de passer à travers la liste suivante le plus rapidement possible. Passez au point suivant lorsque votre chien est excellent, ni plus ni moins.

À la maison

  • Commencez par rappeler et payer votre chien chez vous jusqu’à ce qu’il soit parfait.
  • Faites cette étape même si ça fonctionne déjà à la maison. Ainsi, il va assimiler les nouvelles règles (payé chaque fois et payé cher) dans un environnement extrêmement facile.
Dans un stationnement vide
  • Quand votre chien est excellent à l’intérieur, on va dehors!
  • On commence dans un endroit extérieur très ennuyant: un stationnement vide. Aucune odeur, aucune distraction, pas d’autres chiens, rien!
Dans un parc vide
  • On passe ensuite à un endroit où il y aura un peu plus d’odeurs et du mouvement au loin.
  • Évitez le parc où votre chien joue régulièrement, la distraction sera trop haute!
« Proche » du parc à chiens
  • On va dans le parc où le chien joue, mais à distance d’où les autres s’amusent.
  • Le chien voit à peine ses amis au loin, on pratique là!
  • Lorsqu’il est bon, on s’approche un peu et on recommence.
Dans le parc à chiens vide
  • De pratiquer sans distractions aide beaucoup les chances de réussite une fois les autres chiens présents.
Rappel pendant le jeu
  • Rappelez votre chien lorsqu’il joue!
  • Rappelez votre chien aux moments stratégiques pour contrôler ses jappements pendant le jeu !

Ces conseils ne sont qu’une partie de ce qu’on peut faire pour perfectionner le rappel d’un chien. Si vous éprouvez toujours des difficultés, n’hésitez pas à nous contacter!

écrit par Stéphane Fiset, éducateur canin

Stéphane est un éducateur canin qui se spécialise en réactivité canine, ainsi que dans l’éducation des chiots. Il a écrit plusieurs plans d’entraînement complets pour les chiots, disponibles sur notre blog!

Mis à jour le 29 juin, 2023