Le guide ultime pour rendre votre chiot ou chien propre

La question de la propreté est sans doute la plus demandée en cours de maternelle. Rendre son chien propre à l’intérieur est un processus simple, mais demandant.
Que votre chien soit adulte, un chiot, que vous vouliez utiliser les tapis d’entraînement ou pas, vous trouverez tout ce qu’il vous faut ici.

La propreté en deux règles simples:

Nous irons plus en détails par la suite, mais pour ceux qui veulent la version courte: vous devez maintenir ces deux règles en place pour arriver à avoir un chiot propre.

  1. Le chien est incapable de se soulager aux mauvais endroits, puisqu’il est sous constante supervision, mais n’est jamais puni pour ses erreurs.
  2. Le chien est abondamment récompensé et félicité pour avoir fait ses besoins à un endroit approprié.

Voilà, c’est tout. Si vous suivez ces deux règles, votre chien y arrivera. Moins il y a d’accidents, le plus vite votre chiot sera propre.

Passons maintenant à comment s’y prendre, concrètement.

Les problèmes de santé peuvent empêcher votre chien d’être propre

Si votre chien était propre et ne l’est soudainement plus, consultez votre vétérinaire immédiatement.

Un changement soudain et inexplicable dans le comportement du chien est souvent signe d’un problème de santé, certains peuvent être très graves.

Si votre chien est âgé et commence à avoir des accidents ici et là, il est probable qu’il ait de la difficulté à se retenir et qu’il faudra le sortir plus souvent. Ce guide ne pourra pas vous aider dans ce cas.

Tapis d’entraînement à la propreté, oui ou non?

Les «Pee pads» peuvent être utiles dans l’apprentissage de la propreté ou si vous prévoyez vous en servir à long terme.Par contre, il y a quelques informations à savoir pour éviter des erreurs communes.

Nous vous encourageons à vous procurer des tapis d’entraînement réutilisables. Ils sont beaucoup plus écologiques et peuvent souvent être revendus une fois votre chiot propre.

Si votre but est un chien qui ne va qu’à l’extérieur

Vous pouvez utiliser des tapis d’entraînement pour faciliter le ramassage des accidents, surtout lorsque vous devez laisser votre chiot seul plus longtemps que sa capacité à se retenir, mais ne récompensez jamais le fait qu’il ait fait ses besoins sur ceux-ci. Nous voulons fortement encourager le chien à se retenir jusqu’à ce qu’il soit à l’extérieur, de le payer à l’intérieur risque de ralentir ce processus.

Si vous prévoyez garder les tapis à long terme.

Les tapis d’entraînement ont une texture bien similaire à un tapis, vous voudrez donc vous assurer de bien entraîner votre chiot à distinguer ce qui est une surface où il peut uriner et ce qui ne l’est pas, sans quoi votre chien pourrait uriner sur les tapis de votre famille quand vous les visitez!

Nous recommandons d’utiliser un bac à rebords ou une surface surélevée qui est facile à reconnaître pour le chiot. La plupart des tapis en fausse pelouse viennent avec ce genre d’accessoire, mais vous pouvez utiliser un bac à chaussures pour le même effet. Vous voulez une «barrière» très claire, qui ne sera pas présente autour d’un tapis, que le chien passe avant de se soulager.

Entraîner votre chien à être en cage avant de débuter vous sauvera beaucoup de misère

Lorsqu’un chien est dans un espace juste assez grand pour qu’il puisse se coucher, se tourner et s’étirer, il se retiendra jusqu’à ce que ce soit physiquement impossible, sauf s’il a appris que de se retenir ne sert à rien. Nous recommandons fortement l’entraînement de la cage pour préparer votre chiot à une hospitalisation éventuelle, mais elle aidera aussi énormément l’apprentissage de la propreté!

Soyons parfaitement clairs: vous ne devriez jamais laisser un chien ou un chiot dans une cage plus longtemps que ce qu’il est physiquement ou émotionnellement capable de supporter. Votre chien devrait être complètement à l’aise de rester dans la cage avant qu’il y soit confiné, peu importe la raison.

Combien de temps mon chien peut-il rester en cage?

Si votre chien a appris à aimer sa cage, vous pouvez vous attendre à devoir le sortir juste avant qu’il ne soit plus capable de se retenir.

En moyenne, un chiot peut se retenir une heure par mois d’âge. Pour un chiot de 3 mois, on parle donc d’un maximum de 3 heures en cage.
Gardez en tête qu’on parle ici d’une moyenne. Vous devrez baisser ce chiffre si votre chiot a des accidents.

Si vous laissez votre chien en cage trop longtemps et qu’il se souille parce qu’il n’a pas d’autre choix, il est probable qu’il arrête de se retenir et se soulage dès qu’il a envie, même dans sa cage. Faites attention!

1. Le chien est incapable de se soulager à l’intérieur

  • Ce qu’on ne veut pas dire par là, c’est que vous devriez punir le chiot lorsqu’il a des accidents (expliquer pourquoi plus bas)
  • Ce qu’on veut dire, c’est que votre chiot a l’occasion de se soulager à l’extérieur si souvent qu’il ne pense même plus à le faire à l’intérieur.

Trouvez l’intervalle le plus court entre les pipis de votre chiot et mettez-vous une alarme pour 10 minutes de moins que ce chiffre. Sortez votre chien lorsqu’elle sonne.
Est-ce que le chien a uriné? Si oui, remettez la même minuterie.

Sinon, ne laissez pas le chien se promener librement à l’intérieur. L’erreur la plus commune lorsqu’on travaille la propreté est de se dire «il devait ne pas avoir envie» quelques minutes avant de retrouver un pipi dans le salon. Si votre chien ne se soulage pas lorsque vous le sortez, gardez un oeil sur lui:

  • Gardez-le en laisse, accroché à vous
  • Mettez-les en cage 5-15 minutes
  • Fermez toutes les portes pour qu’il soit dans la même pièce que vous

Dès que vous voyez des signes qu’il pourrait avoir envie, sortez à nouveau. S’il ne fait toujours rien, réessayez après 5-15 minutes.

Que faire lorsque vous êtes au travail

Dans un monde idéal, votre chien adore sa cage et quelqu’un peut passer le sortir régulièrement pour la journée. Les voisins et membres de la famille sont très pratiques pour cette tâche, puisqu’un chiot risque de devoir sortir 2-3 fois durant une journée de travail normal (sans compter le besoin de socialisation du chiot, qui ne peut pas attendre 10 heures par jour).

Si vous n’avez pas de gens qui peuvent vous aider, considérez un service de promeneurs.

Faute d’autres solutions, vous devrez accepter que la propreté prendra plus de temps à s’apprendre et laisser le chiot dans une pièce fermée sécuritaire ou un enclos avec ses jouets, de l’eau, un truc à gruger et sa cage ouverte durant la journée.

Ne jamais restreindre l’accès à l’eau

La déshydratation est extrêmement dangereuse pour tout animal, encore plus pour un chiot en développement. C’est pourquoi il n’est jamais conseillé de retirer l’eau du chien dans le processus d’apprentissage de la propreté.

Un chiot a envie de faire pipi. Souvent.

Quand vous débutez le processus, attendez-vous à ce que votre chiot ait besoin de sortir toutes les 15-30 minutes, 60 si vous êtes chanceux. Nous parlerons des nuits plus bas.

Les chiots auront aussi besoin de sortir après avoir mangé, joué, bu, couru, avoir été entraînés ou s’être réveillés. Ce sera à vous d’apprendre leurs habitudes et quand il est possible d’attendre ou pas.

2. Faire ses besoins aux bons endroits est extrêmement payant

En plus de rendre le fait de faire ses besoins à l’intérieur une idée du passé, nous voulons que le chien croie que de faire ses besoins dehors (ou sur son pad) est l’idée du siècle. Ça veut dire que, pendant le processus, vous devez sortir avec votre chien. L’envoyer dans la cour tout seul pendant que vous prenez votre café ne fonctionnera pas.

Devez excités dès que ça commence

Imaginez que vous venez de gagner le gros lot. Pensez à toute cette joie et projetés cette énergie sur votre chien dès qu’il commence à faire ses besoins au bon endroit.

Récompensez le chien dès qu’il a fini. À. Chaque. Fois.

Récompenser 2 minutes plus tard, c’est trop tard. Récompenser une fois sur trois, ça ne fonctionnera vraiment pas aussi bien. Apportez de la nourriture avec vous à chaque sortir et payez votre chiot dès qu’il a terminé. Il ne peut pas y avoir de doute: c’est pour ça qu’il est récompensé!

Bien que vous pourriez utiliser de la moulée pour l’apprentissage de la propreté, nous recommandons une récompense de plus haute valeur, comme du foie séché.

La propreté la nuit

Certains chiots feront leurs nuits dès le premier jour. Allez vous prendre un billet de loterie si c’est le cas pour le vôtre.

Un chiot qui dort ne se rend pas nécessairement compte qu’il a envie et produit beaucoup moins d’urine, il est donc normal que votre chiot soit capable de «se retenir» plus longtemps la nuit que le jour.

Pour les autres, voici comment arriver à dormir. Ce n’est pas un processus plaisant, mais c’est celui qui fonctionne le plus.

D’abord, on trouve l’heure la plus tôt à laquelle le chiot se réveille

Vous aurez besoin de savoir quand le besoin d’uriner frappe votre chien pour bien enseigner à votre chien à faire ses nuits. Certains chiots ne se réveillent qu’une fois, d’autres beaucoup plus. Vous voudrez noter combien de temps après s’être couché il doit sortir, et le délai entre chaque réveil.

Ensuite, mettez des alarmes pour sortir le chiot avant qu’il ne le demande

Vous avez lu correctement. Vous allez intentionnellement vous lever au milieu de la nuit. Mettez votre réveil environ 15 minutes avant l’heure à laquelle votre chien se réveille habituellement. Sortez-le avant qu’il ne se réveille par lui-même!

On sort, on fait pipi, on récompense. On peut donner quelques biscuits de plus pour le retour en cage, puis on met l’alarme pour 15 minutes avant la prochaine heure de réveil. Votre but est de créer une attente: votre chiot n’a pas besoin de s’inquiéter de quand il doit sortir se soulager, son humain va lui dire.

Finalement, on commence à repousser l’heure de réveil

Après 3-4 jours à réveiller le chiot en avance pour aller faire pipi, mettez votre alarme 15 minutes plus tard. Votre chien devrait tout de même dormir lorsque vous vous levez puisqu’il a pris l’habitude d’attendre votre signal.
On reste à la même heure quelques jours, puis on répète. Le tout jusqu’à ce que le chien dorme toute la nuit sans se réveiller.

Ajustez votre horaire si le chiot a un accident!

Voici un exemple:

Disons que mon chiot se réveille entre 3h00 et 3h30 parcequ’il a envie.
Je vais mettre mon cadran pour 2h45 et sortir le chien à cette heure-là pendant 4 jours.
Ensuite, je mets mon alarme à 3h00. Quelques jours plus tard, je pourrais essayer de monter le rythme et passer de 3h00 à 4h00.
Si mon chien a un accident entre 3h00 et 4h00, j’ai poussé trop vite. Je redescends donc à 3h00 pour rebâtir l’habitude «pas besoin de me réveiller moi-même», puis je monte à 3h30.
On continue ce processus jusqu’à ce que le chiot passe la nuit complète.

Que faire lorsqu’il y a des accidents

Ne. Punissez. Pas. Le. Chien.

Lui mettre le nez dedans: c’est non. Crier après: c’est aussi non. Lui faire part de notre désagrément, de n’importe quelle façon : nope. Rien.

Je ne peux pas le répéter assez. Non seulement vous vous fâchez après un animal qui se soulage, mais vous allez sérieusement ralentir l’apprentissage de la propreté de votre chien.

Votre but est que le chiot ait envie de faire ses besoins à l’extérieur (ou sur son pad), ce qui devra se produire devant ou proche de vous. Devinez ce qui se produit si vous le grondez lorsqu’il a des accidents. Il aura peur de faire ses besoins en votre présence.

Vous allez non seulement avoir un chien qui commence à faire pipi derrière les meubles pour éviter de se faire chicaner, mais aussi un chien qui refuse catégoriquement de faire ses besoins à l’extérieur, de peur que vous vous fâchiez.

Prenez des notes

C’est difficile à admettre, mais si votre chien a eu un accident, ce n’est pas de sa faute.

Prenez des notes pour mieux faire la prochaine fois!

  • Quelle heure était-il?
  • Combien de temps s’est écoulé entre la dernière sortie et l’accident?
  • Que faisait mon chiot juste avant qu’il s’échappe?
  • Où était-il?
  • Où étais-je?

N’oubliez pas, c’est à vous de vous assurer que votre chiot n’a pas l’opportunité de faire ses besoins à l’intérieur!

Nettoyez avec des produits appropriés

Beaucoup de produits ménagers n’éliminent pas certaines odeurs, notamment celles qui incitent le chien à refaire ses besoins au même endroit.

Utilisez plutôt un produit fait sur mesure vendu en animalerie ou un mélange moitié-moitié eau-vinaigre.

Nettoyer devant le chiot ne causera aucun problème de comportement. Vous voudrez sans doute quand même donner autre chose à faire au poilu, histoire qu’il ne pile pas dans son dégât ou ne joue pas avec votre chiffon.

Comment savoir si mon chiot est propre?

Il y a deux signes qui vous indiqueront que le travail est presque terminé:

  1. Votre chien n’a plus d’accident, malgré une supervision de moins en moins rigoureuse
  2. Votre chien commence à vous montrer lorsqu’il veut sortir, souvent en s’assoyant ou en grattant à la porte

N’oubliez pas que, même s’il est propre, votre chiot ne peut pas nécessairement se retenir très longtemps. Vous devez vous adapter à leur limite physique.

Les grandes lignes de la propreté:

  • La propreté est un travail de constance: plus le chien s’échappe souvent, plus long ce sera lui apprendre à être propre
  • On doit donc avoir un horaire très rigide et voir venir les signes que le chien veut se soulager avant qu’il ne soit trop tard
  • Récompenser le chien dès qu’il fait ses besoins au bon endroit accélère énormément le processus
  • Punir le chien lorsqu’il a un accident n’aide pas l’apprentissage de la propreté, mais peut le ralentir et causer d’autres problèmes

Vous avez toujours de la difficulté?

N’hésitez pas à nous écrire si vous avez besoin de plus d’aide, nous sommes là pour ça!

écrit par Stéphane Fiset, éducateur canin

Mis à jour le 3 janvier, 2024