Faire un suivi de la réactivité de votre chien

Lorsqu’on a un chien réactif et qu’on tente d’améliorer la situation, ça peut parfois être difficile de savoir si nos tentatives sont efficaces. Les émotions tendent à être très fortes lorsqu’on a un chien qui perd le contrôle, ce qui vient affecter notre perception des choses. S’il y a une chose que nous ne faisons pas bien lorsqu’on est émotifs, c’est être objectif. C’est là que de tenir un journal de réactivité peut venir aider grandement.

Qu’est-ce qu’un journal de réactivité?

L’idée est plutôt simple: un endroit où vous prenez des notes sur les réactions de votre chien. Au fil du temps, vous pourrez évaluer si les choses s’améliorent, sont stables ou empirent. Avec cette information, il sera beaucoup plus facile de déterminer où mettre vos efforts de gestion ou d’entraînement. Ça vous aide aussi à objectivement voir quand les choses vont de mieux en mieux!

Bien entendu, l’idée est de prendre des notes une fois de retour au calme, pas pendant que le chien est en réaction.

Selon les déclencheurs de votre chien, vous voudrez noter des informations différentes:

Trop d’information, c’est aussi utile que pas assez. Vous voudrez vous concentrer sur l’information importante: ce qui affecte comment votre chien réagit.

Toujours utile de noter:

  • L’intensité de la réaction:

Relatif aux réactions habituelles de votre chien lorsqu’il est exposé à un déclencheur, comment s’en est-il sortit? Était-ce une réaction plutôt faible, normale ou extrême? Pour certains chiens, une réaction extrême est le fait d’aboyer en grognant. Pour d’autres, ce sera de charger et tenter de mordre. La pire réaction que vous avez vu devrait être votre ligne pour ce qui est «extrême».

  • Informations sur le déclencheur
    • Étrangers: genre, comment ils agissaient, s’ils ont essayer de dire bonjour, ce qu’ils portaient.
    • Chiens: taille, race, niveau d’excitation.
    • Sons: type de son, volume, d’où il venait.
    • Autres déclencheurs: même idée, tout détails qui affectent comment votre chien réagit!

  • Nombre de réactions dans une journée

Petites ou grandes, le nombre de fois que votre chien réagit est un gros indicateur pour déterminer si vous devriez faire des changements dans votre entraînement ou votre gestion. Il est important de garder en tête qu’un chien, tout comme nous, peut avoir de bonnes et mauvaises journées. N’apportez pas de changements drastiques après seulement quelques prises de notes, sauf si vous voyez une situation qui est clairement néfaste pour votre animal.

  • La facilité à sortir votre chien de la situation

Que ce soit de calmer votre chien après qu’il ait entendu un bruit qui lui fait peur, ou qu’il arrête de porter attention à un déclencheur pendant une promenade: a-t’il passer à autre chose par lui-même, avez-vous dû répéter vos commandes ou avez-vous dû trainer votre chien jusqu’à ce qu’il soit hors de portée?

  • Le délai avant le retour au calme

Certains chiens redeviennent calmes presque immédiatement, d’autres moins. Une fois la situation terminée, votre chien a-t’il continuer à chercher le déclencheur pendant longtemps? Est-ce que votre promenade a été gâchée à partir de ce moment là?

Information qui peut être utile:

Selon les difficultés spécifiques de votre chien, vous voudrez peut-être prendre note de détails tel que l’endroit, l’heure, le niveau de clarté, la température ou de tout autre facteur (médication oubliée, douleur, qui promenait le chien) qui affecte l’intensité de ses réactions.

Que faire avec cette information?

Cela dépend de ce que le journal vous indique : si les choses semble aller de mieux en mieux, ne changez rien! Si vous voyez un certaine situation néfaste qui revient sans cesse, réfléchissez à comment la prévenir. Si les choses empirent et que vous n’avez pas idée de quoi changer, c’est le temps d’écrire à votre entraîneur pour de l’aide! Les éducateurs canins seront aussi très contents d’avoir accès à l’information que vous avez notée, ça rend souvent notre travail beaucoup plus facile!

Le but ultime de cet outil est de pouvoir remarquer la progression et les répétitions (bonnes ou mauvaises), que vous ne remarquez probablement pas «sur le coup» en vous occupant de votre chien réactif.

À noter que cet outil ne devient utile que lorsqu’il est utilisé sur le long terme. Ce que vous voulez voir, c’est les changements ou la progression sur plusieurs semaines. De changer vos habitudes après une mauvaise journée peut parfois causer plus de tort que de bien. Pour que le journal ait un impact réel, vous devriez aussi travailler de concert avec un entraîneur qui s’y connaît en réactivité et avoir un plan fait pour votre chien.

À quoi devrait ressembler mon journal ?

Peu importe! Tant que vous pouvez prendre les informations pertinentes en note et y revenir sans trop d’effort, c’est suffisant. Vous pouvez le faire dans un bloc-notes, dans un fichier excel ou même simplement sur une feuille. Allez-y avec ce qui vous est le plus facile à utiliser.

Nous en avons tout de même préparer un pour vous! Le PDF ci-bas peut être rempli sur votre ordinateur ou imprimé et mis sur votre réfrigérateur. Il y a 6 cases par jour de la semaine et une formule pré-faite qui prend en compte tous les facteurs important. Vous pourrez donc donner une «note sur 5» à chacune de vos réactions et voir si la moyenne de cette note par semaine augmente ou diminue sur le long terme!

À la fin de la semaine, vous n’avez qu’à noter la note moyenne et le nombre de réactions, puis commencer une nouvelle feuille!

Cliquez ci-dessous pour télécharger le journal de réactivité!

Voici un exemple de l’utilisation du journal:

Rappel: cet outil est fait pour être utilisé en concert avec un plan d’entraînement spécifique à votre chien. Vous n’en avez pas? Écrivez-nous, on peut voir aider avec ça!

écrit par Stéphane Fiset, éducateur canin

Mis à jour le 5 mai, 2023